Isolation des combles perdus : quelques informations à connaître

Une habitation avec une mauvaise isolation n’est pas adaptée pour être saine et économique en énergie. Il est donc plus qu’important de se pencher sérieusement sur l’isolation de l’habitat. Il faut aussi se rappeler qu’elle est utile aussi bien en hiver qu’en été. L’essentiel c’est d’accéder à un meilleur confort thermique.

À quelle règlementation est soumise l’isolation des combles perdus ?

L’isolation est fonction de l’âge de l’habitation. Les différentes parties enregistrent des pertes de chaleur différemment. Il faut savoir que 30% des déperditions thermiques d’un habitat sont dues à une toiture non isolée. Par conséquent, isoler les combles perdus reste donc un moyen efficace pour économiser sur sa facture de chauffage. Pour pouvoir réaliser des économies d’énergie, il faut que la réalisation de l’isolation des combles soit la plus performante. Elle est aussi nécessaire dans le but d’obtenir une performance thermique importante.

Cela étant, il faut être au courant des dispositions règlementaires en vigueur, surtout que celles-ci ont subi des changements depuis le 1er janvier 2018. Ces changements s’appliquent sur les caractéristiques thermiques et la performance énergétique des bâtiments existants. Ils concernent également les bâtiments existants résidentiels ou non résidentiels, sauf ceux soumis aux mesures relatives aux rénovations lourdes. Ces exceptions concernent surtout les bâtiments de plus de 1000 m construits après 1948 et s’appliquent également aux constructions neuves moins de 50 m ou des extensions de petites surfaces (maisons individuelles ou collectives). La hausse des exigences des performances thermiques pour les parois opaques (en contact avec l’extérieur) est aussi comprise dans ces changements. Il en est de même de la régulation de la ventilation en fonction des paramètres de l’occupation des locaux dans les bâtiments tertiaires.

Et enfin, les exigences sur le facteur solaire en cas de remplacement de protection solaire (remplacement de baies ou des façades rideaux pour les bâtiments tertiaires).

Aide pour l’isolation des combles perdus

Les solutions offertes pour l’isolation des combles perdus visent avant tout à éviter les ponts thermiques. Ils existent des endroits où le mur creux repose sur la fondation, où un mur intérieur et un mur extérieur se touchent, aux balcons et linteaux, etc. Les méthodes utilisées sont basées sur l’isolation thermique par une laine à souffler ou par la mise en œuvre d’une laine à dérouler.

Pour la réalisation des travaux, il faut penser au programme d’isolation 1 euro qui consiste en :

  • Une aide pour l’isolation à 1 € uniquement des combles perdus non aménageables et non utilisés comme habitation ;
  • Une aide valable pour les ménages à revenu modeste, donc éligibilité en fonction du revenu fiscal de référence de l’ensemble des occupants ;
  • Un euro symbolique pour isoler 70 m de combles et il faut ajouter ensuite 10 € par m supplémentaire ;
  • À partir d’un certain revenu annuel du foyer, il n’est plus possible de bénéficier des avantages du Pacte Énergie Solidarité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *