Pourquoi un crédit d’impôt ?

Avoir un système de chauffage, adoptant une énergie renouvelable, permet de réduire sa facture énergétique. Actuellement, l’efficacité en énergie est d’autant plus intéressante dans la réhabilitation thermique d’une résidence, régulièrement mal isolée et mal équipée. Elle a un surcoût, certes rentable à court et moyen terme, ou même à long terme en valorisant l’habitat. L’État a essayé de trouver un moyen adéquat pour inciter les particuliers à s’investir de plus en plus dans le développement durable.

Les conditions d’obtention d’un crédit d’impôt

green house ecologyLe crédit d’impôt est une mesure qui permet de bénéficier d’une diminution de l’impôt sur le revenu par le biais d’un remboursement. A l’opposé d’une réduction d’impôt, le crédit d’impôt peut s’appliquer à la fois aux personnes non imposables qui obtiennent un remboursement par chèque du centre des impôts, et aux personnes imposables. Le crédit d’impôt a été établi pour encourager les personnes à investir dans des espaces d’activités particulières. Ces derniers temps, divers crédits d’impôt sont en général conçus pour encourager l’investissement dans le développement durable, ou encore plus largement dans tout ce qui concerne les pôles Recherche et Développement des entreprises. Pour bénéficier du crédit d’impôt Transition énergétique, il faut que le logement de la personne concernée soit sa résidence principale et se trouve en France. Le crédit d’impôt s’adresse aux personnes qui effectuent une activité professionnelle en France ou qui y ont le centre de leurs intérêts économiques même si elles ne payent pas d’impôt sur le revenu.

Le cumul de crédit d’impôt avec les autres aides

Le crédit d’impôt transition énergétique est cumulable avec les primes énergies et les aides communales, départementales, et régionales. Il peut se cumuler avec d’autres aides comme les aides Anah et la prime de 3 000 €. Le montant de ces aides vient en déduction de la valeur des dépenses éligibles au crédit d’impôt. Cette condition s’applique même si les aides sont supérieures ou inférieures aux dépenses faites. Cependant, il faut noter des exceptions à cette déduction pour les aides publiques finançant la production d’énergie renouvelable destinée à être revendue, et pour les aides remboursant uniquement les travaux d’installation de produits éligibles et non leur acquisition. Le calcul du crédit d’impôt varie en fonction du type d’investissement réalisé, car le taux appliqué à ce calcul dépend de cet investissement. Néanmoins, le calcul de la base de crédit d’impôt se fait déduction faite des aides et subventions de l’État. Une fois la base obtenue, on lui applique le taux de crédit d’impôt.

En résumé, contrairement à la réduction d’impôt, le crédit d’impôt est remboursé par le Trésor public s’il est supérieur à l’impôt dû. C’est en effet un avantage pour tous les contribuables, et même ceux qui ne sont pas imposables. Et c’est également un outil incitatif pour faire agir les particuliers puisque le gouvernement prend en charge une partie des travaux, oriente les choix des particuliers vers des énergies renouvelables avec une ventilation des taux pour les différents types de travaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *